Un voyage mouvementé

Publié le par Cocoweb

Papa a eu une opportunité concernant son travail, il fallait quitté le Nord et nous sommes partis vers les Deux Sèvres, à Mauleon.
Nous avons demenagé le 29 décembre 1999, cela ne vous dit rien ? C'etait le jour de la tempête du siècle, la deuxième, la plus terrible. Nous avons mis 14 heures pour faire 600 Kms
Tes frères avaient peur, ils pleuraient. Valentin n'avait que 11 ans et Sylvain 8 ans.
Tout autour de nous n'était que desolation, les arbres et divers debris jonchaient la route.



Etait-ce un signal ? Une mise en garde de ce qui nous attendait par la suite ?
Maman s'est retrouvée toute seule à la maison avec toi, Valentin et Sylvain sont allés à l'école et Papa avait son travail.
Si c'était à refaire, nous ne partirions plus.
Les voisins ne nous parlaient pas, pas même un bonjour, nous étions des étrangers.
Nous avons fait connaissance du Docteur Chomienne à l'hopital de Cholet, il etait tres gentil, c'est là qu'ils allaient te suivre desormais.
Tu as subi encore des tonnes d'examens, à présent nous savions qu'il y avait quelque chose. Le SESSAD (
Services d'éducation spéciale et de soins à domicile) de Bressuire t'as prise en charge, tu avais une kiné et une psychomotricienne qui venaient à la maison rien que pour toi. Un jour, tu t'es mise a trembler, tu devenais bleue, nous avons appelé les pompiers, le Samu est arrivé suivi d'une camionnette de la gendarmerie. C'etait une convulsion. Tous les voisins sont sortis ce jour là en nous souhaitant bon courage. Je me suis mis en colère et leur ai lancé :
"C'est aujourd'hui qu'il arrive quelque chose à notre bébé que vous vous decidez à nous parler ?" Cela a dû leur faire comme un electrochoc, depuis ce jour là nous sommes devenus amis. Trop de gens vivent avec des oeillères, ils nous plaignent, se montre solidaires et pleurent une fois par an le jour du Téléthon mais baissent la tête le restant de l'année pour ne pas voir la misère qui les entoure. Pour tes frères aussi ça a été dur, plus de copains, plus de repères, il fallait tout reprendre à zero. Nous avons fait connaissance de Jeanine par l'intermediaire de Valentin qui s'etait fait un ami, François le fils adoptif de Jeanine.
Jeanine était veuve et maman de 3 enfants qu'elle et son mari avaient adopté. L'un d'entre eux était handicapé. Jeanine est une personne exceptionnelle.

Publié dans Page 1

Commenter cet article

mairet 26/07/2015 16:56

Bonjour m'a fille manon a 7 elle a le syndrome de wolf hirschone il y a un bout du chromosome 4 qui cet mis sur le 8 m'a fille à u des convulsion étant petite el a marché a l âge de 4 ans dis kelke phrase je voudrais juste savoir si vous savez plus sur cette handicap le futur

Espoir 30/12/2008 18:24

Je vous comprend tout à fait, madame. Ma petite fille a beaucoup souffert étant bébé et même dans ma famille le soutien ce faisait rare on me rendait responsable de sa maladie. A présent, elle n'en souffre plus mais j'espére de tout mon coeur que les gens que l'on croisent autour de nous ouvrent enfin les yeux et cessent de ce voiler la face.

amitié