Où es-tu ?

Publié le par Cocoweb



Où es-tu ma Coco ?

Tu nous manques tellement
Notre fille, notre seule petite fille... si fragile


Cabrel elle dort
envoyé par dimigardien


Elle danse sur des parquets immenses
Aussi luisants qu'un lac
Confuse dans les vents qui s'amusent
A sa robe qui claque
Ondulant comme une flamme
Ballerine
Elle balance sans effort
Elle rentrera par le grand escalier
Qu'elle adore
Elle court
Par les ruelles autour
Dans les rires et les flaques
Légère
Par dessus les barrière
Et les grilles des parcs
Ondulant comme une flamme
Elle s'envole au bras d'un conquistador
Sur la chaise mobile
Où lourdement pèse son corps
Elle dort

C'est l'histoire d'à peine une seconde
Enfin
Elle peut faire comme tout le monde
Poursuivre un oiseau un ballon un trésor
Mais elle dort
Attachée à un siège
Comme sur l'eau
Le bouchon de liège
Et toujours ce film
Qui la ramène au bord
Elle sort
Ni blessée ni fragile ni poupée de cristal
Dehors
Où le monde défile
A vitesse normal
Ailleurs
Dans d'autres costumes
Et debout
Surtout dans d'autres décors
Sur la caisse mobile
Où lourdement pèse son corps
Elle dort

Elle dort
Comme on plonge dans un livre
Elle dort
Comme on commence à vivre
Surtout quand le monde accélère
Dehors
Mais elle dort
Attachée à un siège
L'enfant Jamais descendu du manège
Elle aime ses heures brûlante
Où Elle pense
Qu'elle danse
Qu'elle danse
Qu'elle danse sur des parquets immenses
Aussi luisants qu'un lac
Confuse dans les vents qui s'amusent
A sa robe qui claque

Commenter cet article

virginie 05/06/2010 06:46


déja, vous dire que votre petite coline est magnifique.
Lors de ma première grossesse (à 19 ans), mon conjoint et moi aprenons a 7 mois 1/2 de grossesse que notre petite fille est atteinte du syndrome wolf hirschorn, le généticien n'a rien pu nous dire
de plus que : elle ne marchera pas, ne parlera pas, ne fera rien toute seule et risque de mourir avant ses 2 ans!!!
Tout s'est effondré!
2 solutions : se battre ou interrompre la grossesse.
Nous avions envie d'accueillir notre fille mais nous ne voulions pas qu'elle souffre, donc interruption de grossesse.
Après une injection intra-utérine afin d'arreter son coeur (acte qui ne m'avait pas été expliquer avant, sinon j'aurais changé d'avis!!! C'est trop cruel!), j'ai accouché naturellement, on l'a
prise dans nos bras. Ses funérailles ont eue lieu, elle repose à présent aux cotés de son grand-père.
Tous les jours je me demande si on a fait le bon choix.
Après avoir vu le bonheur que vous avez partagé avec votre fille je me dis qu'on a eue tort!!! Elle aurait pu etre heureuse je pense!
n'hésitez pas a me contacter si vous le souhaitez!
virginie