Le Téléthon

Publié le par Cocoweb

Un jour, papa était devant sa machine (il est imprimeur dans une entreprise de cartonnages) et en discutant avec son copain Laurent, il lui dit :
"- ça te dirait de travailler pour rien ?"
Bizarement son collègue ne repondit pas, travailler gratos, l'est malade lui !

"-Si c'est pour le Telethon, tu viendrais ?
-Si c'est pour le Telethon oui, pas de problème"

En un quart d'heure la nouvelle fit le tour de l'usine et voici une trentaine de bénévoles prêt à se joindre au mouvement.
Le responsable de production arrive et là papa lui parle de son projet.

"- Ok, je suis derrière toi, je vais en parler au patron"

Le patron vint voir papa et lui dit :
"-Allez-y Denis, vous avez carte blanche, trouvez une idée"

L'idée, après discussion avec les collègues, fut la création et la production de 5 à 10 000 crèches en carton que les enfants pourraient monter eux-mêmes, c'était la bonne periode, Noël approchant. Papa avait presque honte d'aller demander un nombre aussi imposant à son Directeur mais celui ci lui repondit qu'il etait trop timide et proposa la fabrication de 120 000 crèches en carton vendues à 2 Euros chaque soit 240 000 Euros de don.

Lorsque papa a téléphoné aux responsables du Téléthon, ceux ci avaient du mal à y croire.
Il a fallut une organisation de titan pour la fabrication, la logistique, la distribution et la vente de ces crèches mais au final, ça en valait vraiment la peine.

Tous ces gens, ouvriers, cadres, patrons, chefs de service, employés de bureau travaillant ensemble, solidaires pour une cause, c'etait magnifique.





L'année suivante, l'action fut reconduite avec la même idée de creches mais cette fois elles étaient dessinnées par Jean Barbaud, le papa des personnages de la serie "il etait une fois l'homme" et de "l'inspecteur Gadget".
Jean est quelqu'un de merveilleux, il a dit oui tout de suite. Cette fois les dessins étaient vraiment jolis.


       



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nat 17/12/2008 09:25

Ce fut les deux seules années où on a installé une crèche à la maison. Les copains ne voulaient pas y croire ! mais pour la bonne cause...